Qui n’aimerait pas passer de bonnes vacances ? Tout le monde est séduit à l’idée des vacances. Cependant, cela nécessite une grande préparation pour ne pas tomber sous le coup de la surprise lorsque vous devrez payer une taxe de séjour à la commune. A ce moment-là, vous vous demanderez certainement s’il est impératif de payer la taxe de séjour et dans quel cas est-ce que l’on peut y échapper. Voyez donc pourquoi vous devrez payer cette taxe de séjour.

Le fondement de la taxe de séjour

La commune impose la taxe de séjour aux visiteurs qui viennent y faire des vacances. La taxe de séjour est destinée à renforcer les caisses de la commune dans l’entretien des infrastructures touristiques et de rendre la ville plus attrayante pour le tourisme. En effet, de nombreux travaux sont constamment effectués dans l’aménagement des espaces verts, les sites d’intérêts touristiques et bien entendu l’assainissement.

A qui s’adresse la taxe de séjour ?

Les personnes qui viennent passer un séjour dans la ville sont soumises au paiement de la taxe de séjour. Les hébergements concernés sont les palaces, les complexes hôteliers, les gîtes, les chambres d’hôtes, les résidences de vacances et les campings. Bref, tous les établissements d’hébergement sont tenus de reverser la taxe de séjour de leurs locataires à la commune. Donc, tout le monde est soumis à la taxe de séjour à partir du moment où l’hébergement en camping est choisi ; sauf dans quelques cas particuliers.

Les personnes qui peuvent échapper au paiement de la taxe de séjour

Il existe certaines personnes qui sont autorisées à ne pas payer la taxe de séjour :

  • Les individus qui se trouvent en dessous de l’âge légal de 18 ans
  • Les collaborateurs occasionnels de la commune
  • Les individus qui bénéficient d’un hébergement provisoire ou d’un logement d’urgence
  • Les personnes ayant choisi de loger dans un hébergement dont les coûts sont nettement en dessous du minima fixé par la commune
  • Les personnes qui possèdent des résidences de vacances